Historique

Historique

1970 – 1980

Au début, ils n’étaient que quelques-uns; des conseillers pédagogiques (Gaston Gauthier, Jean-Pierre Richard, Fernand Benoît) autour desquels se regroupaient des animateurs déployés dans la collectivité, principalement dans les organismes des quartiers défavorisés de Montréal : Centre-Sud, Hochelaga-Maisonneuve, Pointe Saint-Charles…

À cette époque, la Commission des écoles catholiques de Montréal (CECM) se préoccupait déjà d’alphabétisation, de francisation et d’éducation populaire et offrait du soutien aux leaders de divers milieux.

1980 – 1990

Puis, la Commission scolaire regroupa tous ces services dans trois unités distinctes qu’on nomma Centres institutionnels (pour qualifier le travail de partenariat avec les institutions de la collectivité).

Ces trois centres fusionnèrent en juillet 1982 pour n’en former qu’un sous la direction de Jean-Claude Drouin.

De 1982 à 1984, le centre qui logeait à l’annexe de la CECM, rue Rachel, vit ses activités augmenter en nombre et en diversité.

Dès la première année, des consultations furent menées pour renommer le Centre qui s’appellerait dorénavant : Centre de ressources en éducation populaire (CREP).

Juillet 1984 : le CREP s’installe dans ses locaux actuels au 3000, rue Beaubien Est. Tout d’abord, il occupait deux locaux au 2e étage (en cohabitation avec l’école Louis-Hébert), puis il est devenu l’occupant unique.

1990 – 2000

Au fil des années s’ajoutèrent de nouveaux services : programme de formation à l’intégration sociale, transition-travail, projet haïtien, francisation en entreprise, etc.

Afin de rendre compte de toutes les dimensions de ce centre en croissance, il fut rebaptisé Centre de ressources éducatives et pédagogiques, à la fin des années 1990.

Dans l’intervalle, le CREP professionnalisa ses interventions, se donna des normes et procédures plus conformes aux réalités de cette fin de vingtième siècle et redéfinit sa mission et ses orientations.

2000 à aujourd’hui

S’ensuit une période de diversité des offres de services, d’élaboration des services aux entreprises, de consolidation de l’éducation populaire, de l’expansion des services de formation à l’intégration sociale (IS) et d’intégration socioprofessionnelle (ISP).

Le CREP était, demeure et continuera d’être un phare en matière d’éducation des adultes et de formation continue dans la grande région de Montréal et partout au Québec.